Vues de l’exposition Les Vibrations du monde, Espace Chabrier, Saint-Pierre-des-Corps

Une caldera pour les Hommes

Cire de paraffine, acier, bois, terre crue,
112 x 55 cm, 2022.

Dernière étape de recherche dans l’utilisation de la cire par la machinerie, cette pièce évoque un monde clos limité en ressources. Le procédé de fabrication, fonctionnant à l’inverse de celui d’Ol Doinyo Lengaï, reproduit celui du volcan : une machine placée sous la surface de terre crue, crache de la cire qui s’écoule peu à peu en grignotant l’espace de terre. De la machine qui a craché la cire, il ne reste que l’orifice, le cratère, visible au centre de l’œuvre.