Nous ne verrons plus le soleil se coucher sur la grève.

Grès, acier, dame jeanne, pompe, servomoteur, coquille d’huître, eau déminéralisée,
100 x 110 cm, cycle de 25 minute, 2022.

Cette sculpture fonctionne sur le principe d’une fontaine où l’eau circule en circuit fermé à travers un cycle de 25 minutes. Pendant la première phase, l’eau remplit peu à peu le grand bassin métallique, venant ainsi progressivement noyer la sculpture en grès qui s’y trouve disposée. Après ces 10 minutes de « noyade », le servomoteur donne à la vanne quart de tour le signal de vidanger le bassin métallique, permettant l’écoulement de l’eau dans la dame-jeanne et la réémergence de la sculpture centrale.
De par l’utilisation de matériaux naturels devenus inertes, cette pièce propose une confrontation entre la maitrise humaine et l’aléatoire de la nature, et donne à voir au spectateur un aller-retour permanent entre catastrophe et capacité de résilience du monde.

Vues de l’exposition Les Vibrations du monde, Espace Chabrier, Saint-Pierre-des-Corps