Vues de l’exposition Images d’une pensée sauvage, grange privé, Saint-Hilaire-la-Palud

Eaux dormantes

Peinture acrylique sur toiles brutes,
100 x 80 cm, 2021.

En passant d’abord par la réalisation de plusieurs autoportraits, ma pratique de la peinture s’est ensuite tournée vers une figure moins familière : la cire. Ce matériau étant employé à travers différents processus de fonte ou d’accumulation, la peinture devient alors le moyen de sauvegarde d’un état éphémère de la matière. Les écoulements se voient figés, permettant la contemplation de leurs strates et de leurs reflets avant leur solidification.

En référence au terme « eau dormante », énoncé par Gaston Bachelard dans son manuscrit L’eau et les rêves, les peintures ci-contre marquent le repos d’une cire qui s’écoule.

Vues de l’Exposition des usagers, Château du Plessis, La Riche