Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique

2021

Après un travail de recherche important sur la notion de réalité au travers de mon mémoire, je me suis recentré, pour mon projet de diplôme, autour VIH, de notre rapport à celui-ci, et plus globalement, de notre rapport au monde. Utilisant la cire comme médium principal, matériau en constante métamorphose et recyclable de manière presque infini, mon travail se place dans une connexion à un monde sensible et me permet d’incarner l’invisible. La cire devient ainsi l’objet d’une propagation poussant le visiteur à une introspection face à nos représentations du monde et notre perte de conscience de celui-ci. Je tente alors de déployer une confrontation entre le théâtre de l’Homme et celui de la nature. C’est ainsi que nous retrouvons d’un côté le champignon, être sensible et symbiotique, et de l’autre, la machine, s’imposant en remplaçant du vivant.